Pause bien-être

L’anxiété, bourreau du quotidien

Comment réduire son angoisse et reprendre confiance en soi

L’anxiété au quotidien

 

La boule au ventre, dès le matin. C’est ainsi que la journée d’Agnès commence. A peine a-t-elle ouvert les yeux, que cette jeune commerciale est assaillie par de nombreuses pensées qui fusent. « Ne pas oublier d’envoyer les contacts », « dans deux jours, rendez-vous avec Marbot Associés »…

Dans sa tête, jamais la machine à fabriquer de la pensée ne se coupe. Pire, ce sont souvent des pensées angoissantes et négatives qui tournent en boucle dans sa tête.

Pour se rassurer, Agnès laisse son esprit flâner et pense à ses prochaines vacances. Un chalet, en été, avec son amoureux : enfin un peu de temps pour soi. Mais venant troubler les réjouissances, un lot d’inquiétudes s’immisce dans sa rêverie…

 

Il existe sûrement des solutions…

 

Quand on est anxieux, il arrive fréquemment que l’on pense ne pas pouvoir se tirer de situations angoissantes ou de schémas de pensées négatives.

Dans un premier temps, rappelons-nous que la vie a des hauts et des bas. Quand tout va bien, nous avons tendance à l’oublier, alors que dans le creux de la vague, on ne sait plus comment faire pour aller mieux.

 

Heureusement, il existe un grand nombre de méthodes permettant de calmer l’angoisse et le stress afin d’échapper aux schémas de pensées auto-destructeurs, dans un second temps.

Parmi ces techniques, on pense aux pratiques méditatives : traditionnelles ou adaptées à notre mode de vie. Vivre dans le présent permet souvent de se sentir mieux durablement. Car l’on ne peut pas être à la fois focalisé sur nos pensées et sur nos actions. Tel un interrupteur on/off, focaliser son attention sur nos actions permet de dissoudre l’anxiété. Explorons ensemble ces méthodes qui font leur preuve au quotidien.

 

La méditation de pleine-conscience

 

Jon Kabat-Zinn, alors biologiste en milieu médical, suggérait régulièrement à ses collègues de pratiquer une forme de méditation toute simple : à chaque instant, de l’action la plus banale à l’acte médical le plus abouti, ils devaient tenter d’être attentif à 100%. Essayez par vous-même : quand vous faites la vaisselle ou quand vous marchez dans la rue, essayez de focaliser votre esprit sur votre activité plutôt que de penser à autre chose. Car notre esprit n’est que rarement dans le moment présent. Il ressasse sans cesse le passé ou anticipe l’avenir.

Cet exercice, en apparence simple, est à pratiquer très régulièrement pour en constater les effets positifs. Enfin, grâce aux recherches en neuroscience, nous pouvons mesurer les bénéfices de la méditation au plan hormonal, corporel et psychique. Et ils sont nombreux !

 

 

Réalité et perception

C’est en écoutant Caroline Carlicchi aborder le sujet du stress, sur notre plateau de tournage, que j’ai réalisé une chose essentielle : l’influence insoupçonnée, et pourtant si importante, de notre façon de percevoir la réalité. L’auteure insiste, dans sa formation : les recherches sur le stress ont montré qu’une personne ayant une vie stressante ne ressent pas forcément les effets négatifs du stress. Etonnant, mais pourtant vrai. Car la manière dont nous perçevons les événement et aussi importante, voire davantage, que les évènements en eux-mêmes. À méditer.

 

Ne perdons pas espoir !

 

Pour conclure sur une note réjouissante, n’oublions jamais qu’il existe beaucoup de solutions pour calmer son anxiété et, à terme, reprendre confiance en soi. On peut aller voir, enfin, du côté des neurosciences qui, en explorant la capacité du cerveau à se reprogrammer, donnent bon espoir aux personnes qui se dévalorisent et souffrent d’un manque de confiance.

 

Mais ce thème fera l’objet d’un nouvel article, si vous le souhaitez !

 

Luc Bertrand de Weelearn

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.