Pause bien-être

La joie est un trésor…

La joie est un trésor et nos ressources sont inépuisables... Elle est accessible à tous, même dans la difficulté. Ses bienfaits sont immédiats : sur notre santé, notre psychisme, nos relations et notre créativité. La joie occupe un rôle majeur dans la réalisation de soi, c’est un outil de changement personnel et d’amélioration de notre vie.

Changer de regard sur les choses

Pour expérimenter le pouvoir de la joie au quotidien, il suffit de ralentir et de changer son regard.

Partager ensuite cette expérience est la meilleure façon de sortir de la dépression nerveuse collective qui ronge nos sociétés de surconsommation et de stress. Choisir de vivre la joie sans mauvaise conscience, fuir ce que Spinoza nomme « les passions tristes », c’est participer à l’édification d’un monde plus heureux.

Si la peur, la colère et la tristesse sont utiles pour nous éloigner de ce qui nous est néfaste, la Joie consciente, elle, nous indique le meilleur chemin vers le bonheur.

La joie passe-t-elle par la distraction ?

Il ne faut pas confondre la joie avec les distractions ou les pulsions qui nous entraînent vers la satisfaction immédiate de tous nos désirs. Alors que les distractions ne servent qu’à nous détourner momentanément de l’essentiel, la joie, elle, nous invite à aimer la vie en dépit de tout ce qui nous entrave et nous limite 

Cultiver la joie, c’est s’entraîner chaque jour à apprécier les bonheurs simples que la vie nous offre, tous ces petits miracles auxquels nous sommes habitués : le parfum de l’herbe fraîchement coupée, le rire d’un enfant, la caresse de la personne aimée, le goût du chocolat qui fond sur la langue, le tintement d’une cloche qui sonne les heures, une fleur qui s’ouvre au jardin…..

Parce qu’il n’y a pas de vie sans épreuve, on devrait apprendre aux enfants à activer dans leur cerveau en construction, les circuits spécifiques de la joie. Ceux qui entretiennent la confiance en la vie et la capacité à rebondir. En effet, ce qui dépend de nous, ce n’est pas l’événement, mais notre réaction face à l’événement.

Cultiver la joie, c’est offrir à son organisme un cocktail d’hormones de bien-être et de motivation (dopamines, noradrénaline, endorphines…), c’est prendre l’habitude de la réactivité devant l’adversité et du recul nécessaire devant les difficultés.

Commencez dès maintenant !

Notez sur un carnet une bonne raison d’éprouver de la joie aujourd’hui. Demain, vous noterez deux raisons, puis trois et ainsi de suite. Vous parviendrez ainsi à enchanter votre vie malgré les difficultés normales de la vie.

D. Chapot

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.