Pause bien-être

Le génie de l’audace

Comprenez ce que les audacieux font différemment des autres

L’enfant audacieux

En observant un enfant, vous remarquerez qu’il ne se fait pas prier pour adopter un comportement audacieux. Son but (mettre la main sur une boite à biscuits) dictera sa conduite (se tenir en équilibre sur la plus grande chaise de la cuisine).

On le voit, l’audace de l’enfant naît de la prise d’initiative. Cependant, la première réponse de l’adulte est de le décourager, ce qui va renforcer la frustration de l’enfant et ira contre sa capacité innée d’audace.

L’enfant grandit, et il rencontre malheureusement la même résistance en entreprise. En effet, l’audacieux est passionné, indépendant et possède son propre rythme, ce qui ne coïncide pas forcément avec le fonctionnement de l’entreprise.

 

Le goût de l’inconnu

En observant les grandes réussites, nous savons que le génie naît d’une prise de risque et de l’exploration d’une voie différente. Voici la force des audacieux : ils vont la où personne ne s’est aventuré auparavant. Ils y vont parés de la spontanéité et de la conviction qui les caractérise.

Comment font-ils ? C’est du goût pour l’inconnu que naît l’audace. Quand nous procédons par analogie, nous nous basons sur ce qui existe déjà pour trouver des solutions aux problèmes à venir. Néanmoins, pour trouver une solution réellement innovante, il faut être capable de sortir du cadre de référence en place.

 

Prendre des risques mesurés

Même si les audacieux savent prendre des risques, ce ne sont pas des têtes brulées. En effet, les risques sont mesurés ; leur manière de penser résulte d’un savant mélange entre calcul et passion.

La société dans laquelle nous vivons n’a cependant pas le même attrait pour le risque que l’audacieux. Il suffit, pour s’en convaincre, de penser à l’embauche d’un jeune salarié qui manque d’expérience. Sans expérience, on ne veut prendre le risque de le recruter. Pris dans ce cercle vicieux, il ne parviendra pas à se forger l’expérience nécessaire.

 

Trois signes d’audace

La curiosité des audacieux, en premier lieu, les pousse à s’inspirer de leur environnement, à aller voir au-delà des façades et à vouloir en savoir plus. Faire preuve d’audace nécessite d’observer ce qui se passe en dehors de son domaine d’intervention. 

Ensuite, L’audacieux expérimente, pour aller à l’encontre des habitudes. Expérimenter nous entraîne dans un véritable cercle vertueux. L’audace permet d’emmagasiner de l’expérience qui, à son tour, rend plus à même de plonger dans l’inconnu.

Finalement, faire des expériences nécessite une certaine combativité. Il faut faire de nombreux tests, mais aussi persévérer quand cela est nécessaire. Ainsi, l’audace ne naît pas de l’improvisation non réfléchie, mais de l’accumulation d’expériences fructueuses, formant une aisance procédant des efforts passés.

 

Cela vous semble plus simple à dire qu’à faire ? Découvrez comment mettre en place les techniques des audacieux grâce à la formation de Lionel Bellenger.

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.