Pause bien-être

4 techniques d’apprentissage pour les enfants… Et leur parents !

Par notre expert de la mémoire et pédiatre, Alain Sotto

Mieux comprendre les mécanismes de l’apprentissage est essentiel pour les enfants et en général, pour tous les apprentissages de la vie à venir. Tout autant que les savoirs scolaires, les élèves devraient acquérir des stratégies d’apprentissage et des techniques de mémorisation.

Heureusement, il existe un « mode d’emploi » de la mémoire. Tour d’horizon…

 

1) Lever les blocages de l’enfant

À l’école, aviez-vous une bête noire ? Pour beaucoup, ce furent les mathématiques. 

Pourquoi l’exercice de math crée un blocage chez l’enfant ? Parce que dès l’énoncé du problème, l’élève se dit : « Oh, non ! Encore des maths je ne comprends rien… ». Cette croyance négative va s’auto-entretenir jusqu’à créer un cercle vicieux.

 La solution ? Faire vivre le maximum de réussite à l’enfant, de manière à consolider ses croyances positives. Un « bon élève », par exemple, reproduira le comportement qui l’amène au succès, ce qui légitime l’enseignement de la maîtresse, qui en retour valorisera l’élève, et ainsi de suite.

 

2) Cultiver l’attention

Vous ne le savez que trop : nos enfants sont tiraillés entre différents stimuli attentionnels. L’école a du mal à rivaliser avec la télévision ou les smartphones. Pourtant, être attentif est la première pierre d’un apprentissage solide.

L’attention orale est la plus difficile à maitriser car nous ne pouvons contrôler le débit de parole de notre interlocuteur. En plus de subir son rythme, de nombreux parasites attentionnels vont rompre le fil du discours. Il est essentiel d’identifier et de calmer ces parasites, qui sont propres à chacun.

Privilégier la lecture est une stratégie pertinente, puisque la prise d’information est bien plus rapide que par le canal oral. De plus, l’élève peut revenir en arrière, chercher un mot ou explorer une idée sans perdre le fil. Un enfant qui lit élargi son vocabulaire et deviendra un adulte lecteur.

 

3) On apprend en faisant

Nous mémorisons :

- 5% de ce que l’on écoute,

- 20% de ce que l’on lit

- Et 80% de ce que l’on fait.

Cela signifie que nous apprenons convenablement dès lors que nous passons à l’action. Mémoriser est bien un processus actif : l’élève doit se rendre acteur de sa mémorisation.

 

Alors, comment bien mémoriser une leçon ? Il n’est pas nécessaire, voire contre productif de vouloir apprendre par cœur. Toute mémorisation « photographique » ne peut fonctionner de manière optimale puisqu’elle exclut toute participation active.

Pour apprendre une leçon, par exemple, l’élève à tout intérêt à se la raconter avec ses propres mots. Parents, faites-lui réciter sa leçon en lui demandant de reformuler à sa façon ce qu’il a appris.

 

4) Mémoriser au futur

Une mémorisation optimale implique donc d’être actif vis-à-vis de son apprentissage. Ensuite, la deuxième stratégie capitale est de « donner du futur » à notre mémorisation.

On a longtemps pensé que la mémoire était tournée vers le passé. C’est pourtant le contraire. Si vous souhaitez retenir une information, il faut lui donner un futur, c’est-à-dire la mémoriser comme projet.

Vous lisez une information intéressante dans le journal, si vous projetez d’en parler le lendemain à un collège, votre mémorisation sera accrue. Autrement, l’information s’évaporera comme 80% du contenu du journal.

 

Qu’en pense Michel Platini ?

Comment Michel Platini, footballeur d’exception, parvenait à mémoriser les points forts de ses alliés et les points faibles de ses adversaires ?

Il ne possédait pas de don particulier. Non, il passait son temps à analyser le comportement des joueurs sur le terrain. Après chaque occasion manquée, il se repassait l’action dans la tête pour comprendre ce qu’il aurait fallu faire pour marquer.

La clé de la mémoire, rappelez-vous, ne réside pas dans le passé mais dans le futur : faire de sa mémoire un projet.

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.