Pause bien-être

L’adolescence est une chance

L’adolescence est un âge qui angoisse de plus en plus tôt les parents et pourtant c'est un âge plein de promesse et d'épanouissement aussi bien pour les jeunes que pour les parents.

Et si la crise d'adolescence n'était pas une fatalité ?

Pourquoi les adolescents ont-ils mauvaise réputation ?

L'adolescence a mauvaise réputation. C’est injuste. Voilà au contraire un âge riche, l’âge même de tous les bonheurs. 

L’adolescent, qui est aujourd’hui âgé de 8 à 15 ans,découvre soudain, coup de tonnerre dans un ciel (presque) serein, ses nouvelles capacités, et d’abord celle de penser. C’est un désarroi pour nombre de parents habitués à ce que leurs enfants pensent comme eux.

Il leur faut pourtant intégrer cette « révolution mentale », qui fait de l’adolescent, enfin, une personne à part entière, et, pour cette raison même, une personne ni pire ni meilleure que la personne adulte.

L'adolescent, une personne à part entière

L’adolescent veut désormais prendre son destin en mains, et, pour le présent, faire lui-même ses principaux choix de vie. 

Le principe majeur de l’adolescence est en effet l’autonomie. C’est son sens premier. C’est pourquoi l’adolescent doit faire des expériences, dont certaines peuvent effectivement passer par la prise de risque (qui n’est pas toujours une mise en danger).

Il a besoin de s’éprouver pour prouver sa valeur. A ses yeux, aux yeux de son entourage. C’est ainsi que l’on grandit, que l’on devient un « homme » ou une « femme » pleinement responsable.

"Le principe majeur de l’adolescence est en effet l’autonomie. C’est son sens premier."

Confiance, communication et sécurité

Pour se fortifier, l’adolescent a besoin en permanence de confiance, de sécurité. Son seul vrai souci est de s’affirmer, il ne recherche pas le conflit.

A l’opposition, il préfère le dialogue, l’échange. Il aimerait aussi participer davantage à la vie de la cité.

Vivant dans un monde difficile, il lui faut cependant être rassuré. Il n’est pas facile d’avoir 14 ans de nos jours. Pression scolaire, inquiétudes quant à l’avenir, vies familiales, compliquées : autant d’obstacles sur sa route désormais sinueuse !

Heureusement, à toute médaille, il y a un revers. Ici, c’est le « plaisir de l’entre soi », celui des sorties avec les copains/les copines, les fêtes, les vacances en groupe.

Au final, l’on est bien heureux quand l’on est adolescent et quand on est « parent d’adolescent »

Michel Fize

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.