Pause bien-être

Divorcer, et après…

« Divorcer, et après… », voilà bien un titre porteur d’avenir et de confiance. La ponctuation prend toute sa place : ici ce sont des points de suspension, annonciateurs d’un futur à composer. « Le divorce, et après ? » n’eut été un titre de circonstances tant, même si le divorce s’est banalisé, cette rupture n’est jamais un acte anodin.

Un détour par le psy

L’espoir est toujours de rigueur, même sans l’alliance à l’annulaire. Tout est question : de temps, de tact, d’un solide encadrement juridique et d’un accompagnement psychologique attentif.

Vous pensez pouvoir faire l’impasse sur ce dernier volet ? Lourde erreur ! Certes, tous les divorcés du monde ne passent pas des années sur le divan ou même des mois chez le psy. Pour autant, vous ont-ils confessé leurs erreurs, les scénarios qui se reproduisent, les enfants largués, les phrases malheureuses et, assurément, les souffrances dans tous les cœurs du système familial brisé et à reconstruire… autrement ?

Se documenter pour réussir

Si la fréquentation d’un cabinet « psy » vous rebute, documentez-vous au moins sur le sujet. Les suites à donner à une séparation, le sens à y percevoir et celui que vous allez donner à la suite de l’histoire. C’est important pour vous, pour vos enfants si enfants il y a et pour vos beaux-enfants si jamais ils entrent dans votre vie.

Vous me direz : « j’ai des copains qui sont passés par là, ils m’ont tout expliqué ». Certes !! Cependant, une histoire n’est pas l’autre. Nous restons, fort heureusement, des êtres humains singuliers. Donc chaque parcours de vie est différent et n’entre pas en résonnance avec l’autre de manière identique.

"Une histoire n’est pas l’autre"

Des dénominateurs communs 

Même si je viens d’insister sur le caractère éminemment spécifique de chaque rupture et de chaque recomposition familiale, voici quelques constantes :

La recomposition familiale : 

  • Ressemble à l’enchevêtrement de liens plus ou moins clairs entre les générations.
  • Mobilise toutes les parties prenantes. L’enjeu consiste à continuer sans tout reproduire.
  • Ne consiste pas à faire entrer tout le monde sous le même toit ! C’est avant tout un lieu d’échange, d’apprentissages, de socialisation.
  • Réussit quand les adultes ont à cœur l’intérêt des enfants et/ou de la fratrie.
  • Repose sur l’harmonisation de la une première vie de famille et une première vie de couple avec une nouvelle vie de famille et une nouvelle vie conjugale.
  • Fait cohabiter deux temporalités : celle de votre histoire d’amour et celle de votre histoire familiale.

La légitimité de chacun contribue à créer une nouvelle culture familiale.
Chacun s’engage avec son bagage culturel, ses peurs et ses attentes.

E. Devienne

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un Commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.